Droits de l'homme

Les investissements privés et publics chinois dans le secteur minier au katanga: bonne gouvernance et droits de l’homme

photo roche minière

Cette recherche est la première effectuée par une ONG congolaise, elle est le résultat de la recherche conduite au Katanga, en République Démocratique du Congo (RDC) de septembre 2008 à octobre 2009 à Lubumbashi, à Kolwezi, à Likasi et à Luisha,. Elle a consisté à l’évaluation des investissements miniers chinois privés et publics au Katanga du point de vue de la bonne gouvernance en général et des droits de l’homme en particulier.

Lettre ouverte au Parlement européen sur la commercialisation des minérais de sang

eu parliament logo

The European Union is the world’s largest economy, the world’s largest trading block, and home to 500 million consumers. Every year, millions of euro worth of minerals flow into the EU from some of the poorest places on earth. No questions are asked about how they are extracted, or whether their trade fuels conflict in local communities. The EU has no legislation in place to ensure companies source their minerals responsibly. Now is the time for change.

Des ouvriers sans droits: « Cas des journaliers de Congo Loyal Will Mining »

photo ouvrier accidenté

La promulgation de la loi N°007/2002 du 11 juillet 2002 portant code minier en République démocratique du Congo (RDC) a donné lieu à une importante ruée d’investisseurs étrangers vers ce secteur d’activités. Quatre ans plus tard le tableau en est sombre : plusieurs violations de ladite loi ont été enregistrées. Pour preuve, les rapports des Organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales, du panel des experts des Nations Unies dénoncent le pillage des ressources naturelles de la RDC.

IHRDA, ACIDH et RAID soumettent une communication devant la Commission africaine

photo commission africaine des droits de l'homme

L’IHRDA et ses partenaires, l’Action contre l’impunité des droits humains (ACIDH) et Rights and Accountability in Development (RAID) ont soumis une plainte devant la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (Commission africaine) contre la République Démocratique du Congo (RDC). La communication dont s’est saisi la Commission africaine lors de sa 48ème Session ordinaire tenue à Banjul, Gambie, se rapporte à des violations des droits humains survenus à Kilwa, RDC, en octobre 2004.

Subscribe to RSS - Droits de l'homme