Projets exécutés

Voici les projets que l'ACIDH a déjà exécutés

  • Projet SOMO : « Impact de l’industrie minière sur les droits des Communautés Locales »

Enquête sur cinq entreprises (TFM, BOSS MINING, RUASHI MINING, CHEMAF et CMSK)

  • Projet OSISA : « Renforcement des Capacités, Justice Environnementale et Assistance Judiciaire »                                                    

Ce projet visait à identifier les problèmes, à concevoir des modules,à former les communautés locales sur leurs droits ainsi qu’à les organiser en entités dotées d’une personnalité juridique.

  • Projet SOMO : « Appui aux Communautés et Justice Environnementale »

Ce projet consistait à identifier de nouvelles entreprises qui violaient les droits humains des communautés locales et à documenter ces cas de violation en vue d’un plaidoyer. Il s’agissait de GOLDEN AFRICAN MINERALS au village Tumbwe, KICO à Kipushi, et autour du villageLuano. Il concernait aussi le plaidoyer à mener auprès de TFM par rapport aux titres parcellaires des « délocalisés », et auprès de RUASHIMining, CHEMAF, CMSK et BOSS MINING.

  • Projet CORDAID : « Justice Economique et Environnementale »

Ce projet portait sur les activités suivantes:

  1. Identifier et faire construire un espace de rencontres des communautés locales de Kawama;
  2. Créer un site web pour les communautés de Kawamaen vue d’une communication avec l’extérieur en temps réel;
  3. Récolter les informations dans ±30 villages concernés par le projet Kamoa;
  4. Cartographier les sites sensibles susceptibles d’être impactés par le projet (cours d’eau, villages, cimetières, églises, etc);
  5. Renforcer les capacités des communautés locales. Au total, 30 personnes ont été formées à raison de deux par village;
  6. Obtenir l’existence légale du comité;
  • Projet CORDAID : « Renforcement des capacités des communautés locales »

Ce projet consistait à renforcer les capacités des communautés locales de Kamoa et de Kawamapar des ateliers  deformation des formateurs, à organiser les réunions tripartites entre communautés locales, entreprises et autorités locales et, enfin,à mettre un plan de plaidoyer pour la communauté locale de Kawama afin que les autorités puissent prendre des mesures de nature à réduire les impacts de la mine sur la communauté.A Kawama, deux autres activités étaient prévues : la formation du comité des communautés locales sur l’outil informatique et la finalisation des travaux de construction du bureau entamés dans le premier projet.