LE GOUVERNEUR DU HAUT KATANGA, M. Jean Claude KAZEMBE VANTE LES CRIMES COMMIS DANS LE TRIANGLE DE LA MORT EN ACCUEILLANT EN TROMPE LE SEIGNEUR DE GUERRE, KYUNGU MUTANGA Gédéon

COMMUNIQUE DE PRESSE N°ACIDH 03/10/2016

LE GOUVERNEUR DU HAUT KATANGA, M. Jean Claude KAZEMBE VANTE LES CRIMES COMMIS DANS LE TRIANGLE DE LA MORT EN ACCUEILLANT EN TROMPE LE SEIGNEUR DE GUERRE, KYUNGU MUTANGA Gédéon

"L’ACIDH appelle la justice congolaise à honorer la mémoire des victimes"

Le tristement célèbre SEIGNEUR DE GUERRE KYUNGU MUTANGA Gédéon, ACCUEILLI hier à Lubumbashi en SAUVEUR par les membres du conseil de sécurité de la province avec à leur tête le gouverneur Jean Claude KAZEMBE. L’ACIDH condamne l'apologie des crimes graves et exige l'arrestation immédiate du condamné KYUNGU MUTANGA Gédéon.

Initiateur du mouvement Mai Mai, Lukongo tabernacle, il se rendit le 06 mai 2006 près du village Mazombwe à 6 km de Mitwaba, il fut condamné en 2009 aux premier et second degrés par la justice militaire pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, mouvement insurrectionnel, terrorisme, et homicide notamment (atrocités commises dans ce qu'on appelait le triangle de la mort et qu'on pourrait qualifier aujourd'hui selon certains observateurs de polygone de la mort).

Il s'est évadé de manière spectaculaire de la prison de la Kasapa le 07 novembre 2011. Sollicitant la grâce présidentielle qu'il n'avait pas obtenue, il opta, au deuxième semestre 2015, pour la mutation de son mouvement en parti politique, Mouvement des Indépendantistes Révolutionnaires Africains (MIRA). Ce qu'il obtint, une vraie consécration de l'impunité pour les crimes graves.

Cinq ans après, il joue à la reddition avec 100 de ses hommes en armes prétextant avoir entendu l'appel du Chef de l'Etat pour le dialogue (petit drapeau en main et t-shirt marqué en "shikata" , une marque propagandiste en faveur du président Joseph Kabila qui veut dire que ton règne dure).

L'ACIDH pense que le gouvernement vient de dépasser les limites acceptables et vient de commettre un affront contre la dignité humaine. Elle estime que cet accueil aurait de rapport avec le contexte politique actuel du pays où Majorité au pouvoir et Opposition sont à un pas de s'entre déchirer. Et elle estime que cette supposée reddition n'est pas de bonne augure pour la République.

L'attitude du gouvernement constitue une insulte à la mémoire des victimes, une offense aux familles des victimes et à tout homme épris de justice. Elle n'est moins qu'une apologie des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité, du terrorisme et du banditisme de grand chemin. Et a vocation à encourager la création de tels mouvements comme moyen d'accéder à la gestion de la res publica.

De ce qui précède, l'ACIDH recommande:

- Au président de la République: de désapprouver publiquement la politique de l'impunité comme récompense aux auteurs des crimes graves en échange de leur soutien;

- Au procureur général de la République: d'ordonner l'arrestation immédiate de KYUNGU MUTANGA Gédéon;

- Aux victimes et aux familles des victimes décédées: de poursuivre la RDC pour complicité si KYUNGU MUTANGA Gédéon bénéficiait de l'impunité;

- Aux ONGs des droits humains: d'intensifier les actions qui concourent à la lutte contre l'impunité des crimes graves commis dans le triangle de la mort;

- A la Cour Pénale Internationale: d'ouvrir une enquête afin de se saisir de l'affaire au cas où l'impunité sera la faveur accordée à ce seigneur de guerre.

ACIDH

Télécharger le communiqué

Les mines de la RDC

  • 55% de la production globale du cobalt
  • 21% de la production globale du diamant industriel
  • Kibali gold: le plus grand projet d'exploitation d'or en Afrique

Liens importants

Contact 24/7

Pour les questions urgentes des communautés locales, veuillez nous contacter au +243997025331